En temps normal, le besoin d’un adulte est d’environ 2,5 litres par jour, dont 1,5L doit être apporté par la boisson et le reste par une alimentation équilibrée et variée. Ces apports hydriques doivent être augmentés pour nos activités poulpantes préférées. Les quantités dépendent de l’individu et de ses activités.

Les apports doivent en plus être augmentés s’il fait un temps chaud et ensoleillé. De même attention au mal de mer et les vomissements, ainsi qu’à la diarrhée. Enfin, certains médicaments ont des effets diurétiques, ne pas hésiter à poser la question à votre médecin ou votre pharmacien préféré J.

Il vaut mieux boire de petites quantités, 150 à 200 mL (un grand verre d’eau), régulièrement, l’assimilation se fait mieux. Durant les séjours prolongés dans l’eau (entrainements piscine, sorties de chasse, …), il faut essayer de boire aussi. Le mieux est d’avoir sa bouteille ou sa gourde d’eau avec soi au bord du bassin, sur sa bouée ou à bord du bateau…

Attention aux boissons trop sucrées, le sucre augmente les pertes d’eau et la soif. De même, attention aux boissons énergisantes qui sont diurétiques, ainsi qu’au café, thé et alcool …

En récupération, l’eau reste aussi le meilleur élément. Un verre de lait apporte en plus des protéines intéressantes pour la récupération musculaire (et le chocolat des sels minéraux 😉 !).

Donc après la plongée ou l’effort, d’abord la réhydratation à l’eau et ensuite le verre convivial !

© CIBPL-FFESSM 2021 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?