Sources alimentaires de lipides

Toutes les graisses ne sont pas égales. Certaines apportent de meilleurs acides gras que d’autres. C’est notamment le cas des huiles de poisson et des graisses végétales. On parle alors de “bon gras” (graisses insaturées et poly-insaturées, principalement en provenance des végétaux et des poissons) et de “mauvais gras” (graisses saturées, en provenance des graisses animales telles que viandes, jaunes d’oeufs et lait).

Les oméga-3 (poissons, huile de lin, de colza, fruits à coque…) sont des graisses essentielles à notre équilibre. Ils participent au bon fonctionnement du coeur, du cerveau et à la prévention des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers, … Où les trouver ?

Moins “populaires” que les oméga-3, les oméga-6 (huile de tournesol, de pépins de raisin, de pépins de courge, …) sont néanmoins des graisses indispensables à l’organisme humain, impliquées dans de grandes fonctions telles que la reproduction et les défenses immunitaires. Pour une bonne prévention cardio-vasculaire, il est important de les consommer de façon équilibrée avec des oméga-3.

Les acides gras saturés sont ceux qui font monter le “taux de cholestérol”, soit le taux de LDL cholestérol; ils augmentent ainsi le risque de maladie cardio-vasculaire. Enfin, parmi ces “mauvaises graisses” qui font augmenter les risques de maladie, il y a les graisses modifiées par l’industrie agro-alimentaire pour améliorer la conservation des aliments: ce sont les graisses partiellement hydrogénées.

Pour un bon équilibre, il faut varier les graisses: privilégier la cuisine avec des graisses végétales (huiles, margarines) en les variant, consommer des poissons deux fois par semaine si possible, manger des fruits à coque (amandes, noix, …), et limiter sans nécessaire la bannir, la consommation d’acides gras saturés (c’est comme l’alcool ! la tartine de beurre, c’est pour le plaisir 🙂 ! )

© CIBPL-FFESSM 2021 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?