Glucocorticoïdes et cannabis sont fréquemment consommés par les sportifs et non sportifs, que ce soit dans un but de dopage sportif ou non, mais pas dénuée de dangers …

Parmi les interdits donc, les glucocorticoïdes sont sur le podium des substances les plus fréquemment retrouvées lors des contrôles. La cortisone, on l’aime bien pour son effet antiinflammatoire, son effet boostant, stimulant, anti douleur … Le hic, c’est que prise trop fréquemment ou sans contrôle, elle a un certain nombre d’effets peu désirables :  fragilité des muscles, des tendons, de la peau et sensibilisation au risque d’infections, risque d’ostéoporose et de fractures (indépendamment de l’âge), elle peut induire un diabète, des troubles psychiques et cardiaques …

Le cannabis figure également sur le podium des substances rendant le contrôle positif. Le THC (ou tétrahydrocannabinol), la substance active a une forte affinité pour les graisses et persiste longtemps dans l’organisme. Certains l’aiment bien pour ses propriétés anxiolytiques, d’autres pour ses effets désinhibant… mais il élève la fréquence cardiaque, la tension artérielle, favorise la somnolence, les troubles de la concentration et de la mémoire immédiate…

© CIBPL-FFESSM 2021 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?