Fiche 12 – Givrage des détendeurs

Fiche 12– La détente de l’air dans un détendeur peut faire descendre sa température de plusieurs dizaines de degrés, bien en dessous de 0°C et provoquer son givrage.
– La norme considère comme risquées les températures ambiantes inférieures à +10°C.

Fonctionnement

La lutte contre le givrage des détendeurs consiste essentiellement à réchauffer l’air qui y arrive et à isoler par de l’air, de l’huile ou par un revêtement approprié les parties sensibles qui risquent d’être bloquées par le givre. (Membranes, pistons, sièges, leviers, clapets et ressort)
– Le système utilise des échangeurs à ailettes qui réchauffent l’air au contact de l’eau ambiante dont la température est au dessus de zéro.
– Les isolations utilisent de l’huile ou de l’air, pour protéger les membranes des 1er étages et, des revêtements qui empêchent le givre de se fixer sur les pièces sensibles des 2e étages.

Parfois utilisé :

– Diminution de la MP pour limiter la détente du 2ème étage et donc la baisse de température.
(Une bonne raison pour ne pas utiliser un détendeur qui n’est pas réglé pour résister aux basses températures)
– Un déshumidificateur constitué de lames métalliques à l’entrée de l’embout condense la vapeur d’eau émise à l’expiration du plongeur. Celui-ci la récupère à l’inspiration ce qui évite qu’elle ne se dépose et ne gèle dans le mécanisme.

Facteurs favorisants :

– Une température ambiante inférieure à 10°C
– Présence d’air humide ou d’eau dans les bouteilles.
– Utiliser des détendeurs non adaptés aux basses températures (< 10°)Voir EN250
– Faire fuser un détendeur dans l’air ou dans l’eau froide.
– Mauvaise configuration du scaphandre.(Mauvaise répartition des tuyaux par étage)
– Utilisation simultanée d’une même source d’air : Détendeur, direct-System, octopus …
– Efforts physiques et respiratoires importants.
– La profondeur

Prévention

Avant la plongée :
– S’assurer que les plongeurs ont reçu une formation adaptée à l’eau froide.
– Rappeler la conduite à tenir en cas de givrage et de débit continu
– S’assurer que les détendeurs utilisés sont adaptés aux plongées en eau froide.
– Que les scaphandres sont configurés correctement.
– S’assurer d’une bonne répartition des sources d’air.

En cours de plongée :
– Éviter les efforts trop importants
– Contrôler sa respiration
– Dans la limite du possible, limiter la profondeur.

Remarque :

Aucun fabricant ne peut garantir le bon usage d’un détendeur ainsi que la qualité de l’air utilisé. En conséquence, aucun détendeur n’est garanti à 100 % contre le givrage.

Questions / Réponses

– Quels sont les facteurs favorisants (Citer au moins les 5 plus importants) ?
Une température ambiante inférieure à 10°C.
Présence d’air humide dans les bouteilles.
Utiliser des détendeurs non adaptés aux basses températures.
Mauvaise répartition des tuyaux entre les 1er étages des détendeurs.
Utiliser deux 2e étages sur un seul 1er étage.
Utilisation intensive du “Direct System” simultanément avec l’inspiration
Aux basses températures, faire fuser un détendeur dans l’air ou dans l’eau
Les efforts physiques et respiratoires.
La profondeur
En plongée en milieu turbide, (eau chargée) isoler les détendeurs du contact avec le milieu ambiant.
– Pourquoi le risque est plus grand en début de plongée ?
Le risque est plus grand parce que quand le bloc est plein la détente est plus grande.
– Pourquoi les fabricants ne peuvent garantir leurs détendeurs à 100% contre le givrage ?
Parce qu’aucun d’entre eux ne peut garantir le bon usage des détendeurs ou la qualité de l’air utilisé.(Son degré hygrométrique)
– Quels sont les moyens de prévention (Citer au moins les 5 plus importants) ?
Utiliser un compresseur en bon état fournissant de l’air sec
Bien purger les robinets des blocs avant le gonflage
Aux températures inférieures à 10°C, utiliser des détendeurs adaptés et bien entretenu.
En eau très froide, modérer les appels inspiratoires.
Ne pas faire fuser un détendeur en eau froide.
En milieu chargé, ne pas protéger le détendeur du contact avec le milieu ambiant.
Utiliser une robinetterie à 2 sorties avec deux détendeurs complets.
Répartir les tuyaux sur les 2 détendeurs et séparer inflation et inspiration.
Consignes avant la plongée sur la conduite à tenir.
Ne pas utiliser le « Direct System » et un octopus simultanément.
Utiliser un « Stop Flow » ! (Robinet qui stoppe le flux d’air)
Interrompre la plongée (Qui à gelé, gèlera !)

Les Planches :

Fiche 12 – Givrage des détendeurs (Annoté) : 12 Givrage des détendeurs An

Fiche 12 – Givrage des détendeurs (Non Annoté) : 12 Givrage des détendeurs Na

© CIBPL-FFESSM 2020 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?