“A chacun son trésor. Les plongeurs archéo et bio du Codep56 se sont retrouvés sur l’épave Le Locqueltas pour un projet commun : partager leur passion. Recueillir des informations sur l’épave pour les uns, découvrir la faune marine associée à cet habitat artificiel pour les autres. Aujourd’hui, l’épave du Locqueltas dort toujours par 15 mètres de fond entre le Grazu et le banc des Truies. Même si la coque en bois s’est en partie détériorée avec le temps, elle offre encore de beaux points de vue sur ses membrures qui se dressent comme les côtes d’un squelette, mais aussi sur la machinerie, la chaudière et sur son hélice. Une plongée accessible à tous et très agréable pour la découverte des néophytes, pour peu que l’on évite de soulever les sédiments du fond…”
A voir, en vidéo

© CIBPL-FFESSM 2022 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

%d blogueurs aiment cette page :