En cette période sanitaire difficile et le confinement instauré, le recours à la téléconférence peut faire perdurer certaines activités fédérales comme les réunions et les enseignements.
Avant de lister quelques logiciels disponibles gratuitement et/ou avec suppléments payants, il faut tout d’abord rappeler ce qu’est une application de téléconférence aujourd’hui.
Il existe plus d’une trentaine de solutions sur le marché, avec une orientation professionnelle pour une grande majorité d’entre elles.

Contrairement à ce qu’on pourrait s’imaginer, les options ne sont pas seulement réduites à l’activation d’une conversation audio ou vidéo. Petit tour des options possibles (non exhaustives) :
– la différenciation des rôles et des permissions entre le présentateur et les participants : Cette hiérarchie permet de pouvoir contrôler les débats lors de réunions ou de pouvoir faire intervenir les participants un à un lors d’un cours à distance.
– le “tableau blanc” : Comme son nom l’indique, il permet au présentateur de disposer d’un tableau où il écrit/dessine pendant la conversation. Chaque participant peut y intervenir à distance également, selon l’autorisation accordée par le présentateur. Le tableau peut ensuite être enregistré et envoyé par e-mail.
– l’enregistrement : Certaines applications permettent d’enregistrer la séance audio ou vidéo en direct et de partager la vidéo par la suite.
– la co-rédaction d’un document Microsoft Office : Le présentateur peut inviter une ou plusieurs personnes rédiger directement sur le document Word partagé. Pratique lorsqu’il faut écrire le PV de réunion simultanément.
– la participation par Internet ou par téléphone : Chaque participant peut se connecter à votre conversation (après invitation) soit par Internet, soit par téléphone.

Il y a cependant 3 inconvénients majeurs à ce type d’utilisation, selon la solution choisie :
– la nécessité de détenir un compte : C’est le cas de Skype ou de Google où chaque participant doit détenir un compte. Ce n’est pas le cas de Blizz où seule l’application est à télécharger (pas de compte nécessaire en plus, donc).
– la gratuité limitée : Soit en nombre de participants (6 pour Blizz, 25 pour Skype), soit en options.
– la connexion Internet : La plupart des conversations peuvent se faire sans recours à la vidéo et permettent ainsi l’allègement de l’utilisation de la bande passante. Utiliser un n° de téléphone pour participer est possible dans certaines applications.

Au CIBPL, nous avons choisi la solution Blizz en version gratuite pour des réunions de – 6 personnes et en version payante jusqu’à 23 personnes (27€ pour un mois) avec l’option d’enregistrement inclus.

Quelques liens vers les logiciels :
– Skype gratuit : https://www.skype.com/fr/
– Skype payant (chez notre partenaire Solidatech avec prix association) : https://www.solidatech.fr/equiper/logiciels-et-solutions-en-ligne/skype-business-server-user-cal-standard-discounted
– Blizz : https://www.blizz.com
– Zoom : https://zoom.us/pricing

Si vous souhaitez diffuser vos cours en ligne, vous trouverez un mode d’emploi sur cette page : https://mon.cibpl.fr/formations/comment-publier/
Dans la mesure du possible, étant donné la situation actuelle, nous nous tenons aussi à votre disposition pour vous aider à la publication de vos séances.

Se réunir ou enseigner à distance : mode d'emploi

© CIBPL-FFESSM 2020 Tous droits réservés.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?