Large devices Desktops
Medium devices (tablette horizontale)
Small Devices (tablette verticale)
Small Devices (mobile)

L'alimentation équilibrée pour tout le monde (colloque, suite)

 Retrouvez ici   la présentation de Mylène PIRON lors du colloque "la Nutrition, facteur de performance du sportif et du compétiteur" à Carquefou le 14 mars 2015

... et quelques compléments apportés lors de la présentation : l'équilibre et les produits laitiers 

 
Une alimentation équilibrée et variée c’est une alimentation qu’on recommande pour tous.

Cela appelle une variété, tous les aliments, toutes les familles ; il faut plutôt reconnaître des familles pour gérer une fréquence. Certains sont à consommer plus souvent, d’autres moins souvent, mais il faut avant tout une variété, pas d’interdits. Ce n’est pas aussi austère qu’on l’imagine souvent …

 

Les produits laitiers

Consommer 3 produits laitiers par jour et privilégier les plus riches en calcium et les moins gras. Ca peut être plus pour les sportifs et pour les enfants. Les plus riches en calcium, c’est dans le choix des fromages en évitant certaines pâtes à tartiner, mais il faut varier en prenant aussi des laitages qui sont moins gras que les fromages. Le lait le plus gras est celui de brebis, mais on trouve maintenant des laits de chèvre et de brebis écrémés ou demi-écrémés. Il s’agit de produits issus des laits animaux.

Le calcium, on en a besoin pour la fabrication et la régénération osseuse, pour l’ostéoporose, à tout âge. C’est celui issu des produits laitiers qui est le mieux assimilé par rapport à celui des légumes, des eaux…, car il est associé à de la vitamine D et il y a une concentration qui permet d’arriver mieux au seuil recommandé.

Régime sans lactose / sans gluten ?

Le lactose, pour être métabolisé dans l’organisme, a besoin d’une enzyme, la lactase. L’enfant la produit normalement et le corps continue d’en fabriquer suffisamment par la suite si l’on continue de consommer des produits laitiers (dans la plupart des espèces, cette fabrication s’arrête après le sevrage). Lorsque la fabrication de lactase est insuffisante il y a une intolérance au lactose.  On assimile alors moins bien le lactose mais cela ne signifie pas qu’on ne peut plus du tout en consommer, ce n’est pas une allergie. On a des seuils différents d’un individu à l’autre : on peut ne pas être bien en buvant un verre de lait, mais n’avoir aucun problème pour digérer un yaourt ou une pizza avec du fromage fondu dessus.

Historiquement, les européens et populations des pays du nord sont capables de mieux métaboliser le lactose que d’autres populations car c’est dans notre histoire, mais il y a des tolérances individuelles différentes.

Concernant le gluten, il y a la maladie coeliaque, une intolérance vraie au gluten qui entraine une malabsorption. Et, de façon plus répandue, il y a les personnes qui sont régulièrement gênés par des troubles digestifs, des ballonnements et des troubles du transit. Il y a probablement un rôle important de nos modes de vie, et du stress, et prendre soin de soi par un régime (sans gluten) peut être bénéfique, sans que l’on sache quelle est la part du psychologique et du régime en lui-même. Beaucoup de ces personnes consomment des aliments avec du gluten sans le savoir et se portent bien.

Consommation de lactose et sécrétion de mucus au niveau de la sphère ORL (qui gênerait alors nos activités) ? 

Le lactose en lui-même n’augmente pas la fabrication de mucus. En revanche, il reste plus longtemps dans l’estomac et favorise le reflux, reflux qui peut irriter le pharynx et là, il y a fabrication de mucus pour lutter contre cette irritation.

En apnée, on est beaucoup la tête en bas, ce qui favorise aussi le reflux, donc il vaut mieux éviter d’en consommer avant !

Attention il y a du lactose un peu partout, dans les médicaments et même dans le saucisson sec !!!

(Réponse du Dr Claude SIMON, ORL à Nantes)

Le lait est-il acidifiant pour l’organisme, ce qui irait à l’encontre de la performance sportive ?

Non, au contraire, il a un pH basique ! Avant d’avoir des médicaments contre les ulcères d’estomac, le seul moyen de guérir était le régime lacté. Le lait apaise les problèmes d’acidité de l’estomac.

Une étude a montré son intérêt en récupération sportive avec un apport non négligeable en protéines ; lait demi écrémé ou écrémé ou yaourt (sans trop de matières grasses).

 

Pub2
Pub3